Suite logique

                                    Huiles sur toile ou bois, 54x65cm




Crépi III

Crépi IV

Crépi I

Pastorale académie

Parallèlement au souci de retour à une authenticité qui n’a jamais existé, celle des murs en pierre apparentes, le dégoût pour le crépi - qui dissimule à notre époque un bâti pauvre, fait de parpaing - est loin de s’atténuer. Sale et protecteur, mélange de bouse et de boue avant l’utilisation généralisée du ciment (en ancien français, on parle d’emboser) cette sorte de peau des maisons a pourtant été le fantastique lieu d’expression des maçons du vingtième siècle. En forme de quenelle, de vermisseau ou de vagues, à texture talochée ou projetée, homogène ou dégénérescent, peint ou teinté dans la masse, le crépi habille et souligne les détails ornementaux de nombreuses maisons exposées à des climats éprouvants. Il transforme l’enduit habituellement lisse en une croûte malléable et audacieuse.

Combinant textures, éléments décoratifs et signes existants, chaque tableau de cette série adopte et remanie l’un des multiples styles qui s’affirment sur des façades. Les formes et couleurs de cet ensemble, détachées de leur milieu d’origine et assemblées aléatoirement, produisent une sorte de rébus incomplet ou dont on aurait perdu la clé d’interprétation.



Sandwichs variés

Maréchal-Ferrant

Barbecue
Sel




Richesse

Institut

Sorbet




Jeux

Gommes à mâcher




Vercors, Mont Aiguille

Vercors, Salle de restaurant

Vercors, Truite




Somnambule

Marabout




Néo-régionalisme savoyard : virgule

Néo-régionalisme savoyard : sapin

Néo-régionalisme savoyard : coeur

Néo-régionalisme savoyard : oiseau



Coiffe bretonne : Iffiniac, Goëlo

Coiffe bretonne : Lambézellec, Léon

Coiffe bretonne : Lanmeur, Trégor

Coiffe bretonne : Sein, Cornouaille



Cul-de-sac